Avoir des mots de tête…

Après Santa Sangre
Ceux qui ne seront pas rassasié pourront enchaîner dans la deuxième salle
à 02h15 avec

Schizophrenia
(Angst)

de Gerald Kargl
Epouvante, horreur – 1983 – Bluray – 82 mns
Carlotta films

Bande Annonce

résumé du film :
Un psychopathe est libéré de prison après avoir purgé une longue peine pour un meurtre qu’il a commis sans mobile ni préméditation. Errant en ville, il retrouve le monde avec une seule idée en tête : il tuera à nouveau. Après avoir tenté d’étrangler la conductrice d’un taxi, l’homme s’enfuit et se réfugie dans une maison où habitent une vieille dame, son fils handicapé ainsi que sa jolie jeune fille. Excité par le nouveau terrain de jeu qui s’offre à lui, le tueur s’apprête à frapper…

SCHIZOPHRENIA 3

 

Avec
Erwin Leder, Robert Hunger-Bühler, Silvia Rabenreither

Scénario
Gerard Kargl, Zbigniew Rybczynski

Production
Gerard Kargl

Directeur de la Photographie
Zbigniew Rybczynski

SCHIZOPHRENIA 4

sur le film :
Voici un film inédit depuis sa sortie en salle en 1983, il fut interdit aux moins de 18 ans. Depuis il a seulement été diffusé en 2012 durant le festival Hallucinations Collectives de Lyon.
Il faut découvrir cette oeuvre d’une puissance filmique incroyable. La description des méfaits du personnage, d’une précision entomologique, associée à la voix-off ou il raconte les origines de sa folie nous fait vivre le film du point de vue du meurtrier avec une intensité rare. Toutefois, le réalisateur ne cherche pas non plus à minimiser la portée de ses actes. Il n’y a pas d’empathie mais une mise en scène d’une grande intelligence qui nous pose face à un personnage complexe dont il expose toutes les facettes : des plus horribles au plus pathétiques,  avec pour seule ambition de nous laisser  juge des agissements de l’homme (voir ces nombreux plans en survol). Mais le film est encore plus que cela;  la multiplicité des expériences visuelles (matrice de quasiment la totalité du travail de Gaspar Noé) en fait un film qui vous prend aux tripes, exerce un fort pouvoir de fascination et vous laisse lessivé autant physiquement que psychologiquement.
Un chef d’oeuvre à ne pas rater.