Top – Chop 2018

C’est un peu le passage obligé. Le Top de l’année écoulée.
On avait envie d’en faire un. Juste pour revenir sur les films qui nous ont fait vibrer cette année.
Pour partager, échanger, discuter quoi. Pas d’ordre de préférence, de spécificité (Cinéma, V.O.D, Blu-ray…).
Juste des films qu’on aime et d’autres pas.
Mais soyons honnêtes. On n’a pas accès à tous les films qui sortent ici. Pas tout de suite en tout cas. Alors quand on essaye de suivre les voies officielles parce que la plus part du temps c’est la meilleure façon de voir un film tel qu’il a été imaginé par son auteur et la cohorte de personnes qui ont bossé dessus ; ça peut prendre du temps.
Ooh! je ne dis pas que parfois il ne nous arrive pas, comme un puceau devant un stripteaseuse, de vouloir passer à l’acte immédiatement et de faire ça salement devant un écran miteux, limite sordide et de négocier rapidement l’affaire avec le sentiment d’avoir satisfait un besoin primaire tout en étant passé à côté de ce qui fait la saveur du moment. Mais dans l’ensemble on n’aime pas trop s’essuyer dans les rideaux. Alors on cherche, on attend, on guette, on s’abonne… C’est les préliminaires. Quelquefois ça vaut la peine d’attendre.

Mais le meilleur moyen de se faire une opinion c’est que vous les voyez vous même si ce n’est pas déjà fait.

Tony

Voilà donc mon Top 10

Ghostland
de Pascal Laugier
Vu à Gérardmer et à Chalon-PB
Parce que le film entretient une approche classique de l’horreur et cultive en même temps une véritable approche émotionnelle de la violence qui s’inscrit gravement dans une réalité sordide. Le film nous happe par sa construction habile, son ambiance gothique et malsaine et nous capte complètement par la sensibilité profonde qui s’en dégage.
Disponible sur Filmo TV ou en Blu-ray/DVD

 

Détective Dee 3
de Tsui Hark
Vu à Chalon-PB
Le maître Tsui Hark au sommet de sa forme et sa virtuosité pour la troisième aventure du Détective. Une mise en scène pleine d’ampleur ou la 3D prend tout son sens. La folie des précédents opus poussée à son paroxysme. Un pur moment d’entertainment complètement jouissif. Et une possible conclusion de l’histoire entre le détective Dee et l’impératrice Wu.
Disponible en Blu-ray, Blu-ray 3D et DVD

 

Brawl in cell Block 99
Section 99
de S.Craig Zahler
Bon ok, le film est sorti en 2017. C’est plus du rattrapage. Mais c’est une bonne grosse claque. Là où certains cherchent toujours à rendre hommage aux séries B d’antan, entendre années 70, 80, Cell 99 ne se revendique de rien. À part peut-être que rien n’a changé. L’histoire d’un mec qui va tomber dans les pires emmerdes et qui n’a que son éthique personnelle et ses poings pour s’en sortir. Efficace, brutal, jouissif. Les personnages sont excellents, humains et en même temps puissamment badass. Grand film noir et Vincent Vaughn m’a fait penser à Bronson ou Delon période 70, 80. Un bijou
Disponible en Blu-ray, DVD, V.O.D

 

Sicario 2
de Stefano Sollima
Le film vous accroche dès les premières scènes et… ben vous scotche jusqu’au bout du voyage. Josh Brolin et Benicio Del Toro inondent chaque photogramme de leur charisme dévastateur. Les scènes de fusillades sont justes éléctrisantes! Et l’histoire ménage de purs moments d’émotions.
Disponible en Blu-ray 4k,Blu-ray et DVD et V.O.D

 

Hunt for the Wilderpeople-2016
à la poursuite de Ricky Baker
de Taika Waititi
C’est aussi un rattrapage. Le film est sorti en 2017 directement en DVD. Passé sous mon radar.C’est après avoir vu « Vampires en toute intimité » et « Thor Ragnarok » que je me suis penché sur cette comédie de Taika Waititi
Le titre français bien pourri ne fait pas honneur à cette petite perle. Il faut prendre le temps de découvrir cette excellente comédie. Un vieux bougon et un jeune en colère s’enfuient ensemble dans la forêt pour échapper aux services sociaux. Drôle, touchant, beau et poétique. Il faut absolument voir ce film
Il est donc sorti en DVD sous le titre A la poursuite de Ricky Baker (sob!)

 

Roar-1981
de Noel Marshall
Entre le bis et l’ailleurs. Roar-1981

Je vous laisse relire le petit texte que j’ai écrit dessus.
Un des films les plus flippant et hallucinant que j’ai vu. Ce film vous fait vivre une sensation inexplicable. C’est un film familial qui se transforme en Mondo (Genre de cinéma pseudo-documentaire racoleur comme la série « Face à la mort ». Remplacé aujourd’hui par les tréfonds de You Tube et consorts ;-)) avec des accents de comédie. A voir pour les cinéphiles avides.
Disponible en V.O.D et Blu-ray

 

The House that Jack Built
de Lars Von Trier
C’est une grosse tuerie, même si c’est bizarre à dire pour ce film. Le rire c’est la politesse du désespoir. Donc, contrairement à ce que j’avais cru comprendre, le film n’est pas hyper-violent ou hyper trash, même si certaines scènes provoquent un rire malaisant tellement bon. Mais le film s’insinue en vous et vous triture dans la durée. Le propos de Lars Von Trier, un peu ardu parfois, nous perd en chemin, nous raccroche par la qualité de l’interprétation, la mise en scène à l’épaule brillante ou les cadrages hyper esthétisants de la fin. Les références sont légion comme les démons qui habitent l’esprit torturé de Lars Von Trier. Malgré tout, la sincérité infinie de l’oeuvre remporte l’adhésion. Lars Von Trier est un écorché vif hypocondriaque, misogyne et perclus d’angoisses existentielles, mais il n’a pas son pareil pour essayer de nous extirper de notre zone de confort. Pour ça, il est précieux.
Prochainement en vidéo

 

A ghost Story – 2017
de David Lowery
Ok celui-là est sorti en 2017. Mais nous l’avons diffusé en Janvier 2018. Et ce fut une énorme révélation! Une histoire de fantôme d’une simplicité et d’une justesse phénoménale. Un chef d’oeuvre qui procure une sensation de vertige infini parce qu’il parvient à représenter très clairement le temps comme la quatrième dimension. Et dans le même temps à nous toucher par les émotions tellement intimes qu’il véhicule. Sentiment de perte, d’oubli, d’amour… A Ghost Story lie l’univers et l’humain. L’infiniment grand et l’insoutenable légèreté des sentiments dans un même mouvement grandiose et il fait de l’amour une dimension essentielle de ce mouvement.
Disponible en Blu-ray, D.V.D et V.O.D

 

Les Garçons Sauvages
de Bertrand Mandico
Révélation de l’année. Premier long métrage de Bertrand Mandico après des dizaines de courts métrages et une oeuvre inclassable qui porte une puissance de conviction dans la force expressive du cinéma incroyable. Il se dégage une poésie trouble et joyeuse, érotique et dionysiaque de cette aventure à la croisée de Jules Verne et William Burrough.
Disponible en Blu-ray, D.V.D et V.O.D

 

3 feet Ball and Souls
de Yoshio Kato
Bon là ça va être compliqué puisque le film n’est pas sorti en France et il ne sortira sans doute pas à cause d’un sujet plus typiquement japonais (Le suicide, véritable problème de société au Japon). Il raconte comment 4 personnes qui ne connaissent pas ont décidé de mettre fin à leur jour ensemble en se faisant exploser avec une énorme boule de feu d’artifice. Mais cela ne fonctionne pas et les voilà pris dans une boucle temporelle, obligés de revivre le moment jusqu’à ce qu’ils comprennent pourquoi ils en sont arrivés là. Vu au festival Hallucinations Collectives 2018.
3ft balls and Souls est un petit film indépendant dont le réalisateur occupe tous les postes clés. C’est un film magnifique, généreux, inventif et jamais pesant malgré son sujet. La mise en scène est hallucinante d’inventivité, elle exploite et maximise le moindre recoin de son espace exigu. Chaque scène revécue est réinterprétée différemment. Le réalisateur accroche les personnages, les bouscule, les révèle en les pelant peu à peu comme des oignons pour en découvrir la chair et l’âme. Il nous expose leurs failles d’abord avec humour puis plus sérieusement et nous touche en plein coeur en exposant le projet sincère du film. Une oeuvre belle et attachante.
Notez le titre si jamais il sort un jour. Il vaut le détour.

 

Et maintenant mon Chop 6
J’en ai pas trouvé 10. Beaucoup de films moyens

The Villainess
de Jeong Byeong-Gil
Ok quelques bonnes scènes d’actions, mais pas beaucoup. Un peu trop de dextérité au détriment d’une vraie mise en scène. Le P.O.V c’est pas l’avenir du film d’action. J’avoue que je ne me rappelle plus très bien l’histoire si ce n’est qu’elle partait d’une bonne idée noyée dans la mise en scène tape à l’oeil du film.
Disponible en  D.V.D et V.O.D

 

En Eaux Troubles
de John Turteltaub
Avec Jason Statham on avait envie de croire à un truc bien barré dans le genre hyper tension avec un requin. Et en fait on a un film un peu beauf et finalement très poli limite chiant.
Disponible en Blu-ray 3D, 4k ultra HD, D.V.D.

 

Pacific Rim 2 : Uprising
Autant j’avais aimé le premier pour le côté complètement fun, cinéphile et régressif. Putain des robots géants qui se mettent sur la gueule avec des monstres géants. Un hommage gigantesque et sincère au cinéma japonais… Autant je déteste le 2 qui détruit le rêve en le piétinant allègrement. Patriotisme puant, destruction de l’imaginaire du premier au profit d’un pseudo réalisme bas du front, réalisation fade aux effets insipides. Arrgh! Le film pénible de 2018.
Disponible en Blu-ray 3D, 4k ultra HD, D.V.D et V.O.D

 

Venom
de Ruben Fleischer
Euh! L.O.L.
Disponible en Blu-ray, 4k ultra HD, Blu-ray collector à 200 € (!) D.V.D et V.O.D

 

Les aventures de Spirou et Fantasio
de Alexandre Coffre
Oui d’accord ça ne sentait pas bon. Mais en souvenir des lecteurs de mon enfance… Un des rares films que j’ai arrêté au bout de vingt minutes tant je me sentais mal à l’aise. Je l’ai fini plus tard comme une punition.
Disponible en Blu-ray, D.V.D et V.O.D

 

Mandy
de Panos Cosmatos
Autant commencer parce que j’ai aimé . L’affiche du film est plutôt belle. Certaines images plutôt bien composées, le travail sur la couleur… Voilà,voilà
Autrement le gars se regarde filmer un peu comme le chef de secte qui montre sa bite en pensant que tout le monde va s’extasier et en fait, non. Tout est long et chiant dans ce film. Des gars qui font du cosplay d’Hellraiser. Aux ralentis nauséeux tellement ils ralentissent. C’est démonstratif jusqu’à l’écoeurement comme l’impression de visiter un magasin piège à touriste rempli de bibelots souvenirs.
On a les yeux écarquillés devant un tel déballage mais on sait bien que ce sont les reproductions en toc et tape à l’oeil d’une vague ambiance stéréotypée de l’endroit qu’on visite. La mise en scène ne raconte rien sur l’histoire. Nicolas Cage se donne pourtant à fond et sa scène dans la salle de bain restera sans doute dans les annales de Nicolas Cage. Mais globalement j’ai eu l’impression que Panos Cosmatos se foutait du public de films d’horreur. Il faut voir le combat à la tronçonneuse sous lexomil et la scène finale d’éjac qui vaut des points. En fait l’impression globale d’une réalisation qui fait le tapin pour nous vendre le vide intersidéral de son point de vue.
Disponible en Blu-ray, D.V.D.

 

Damien

TOP 10

la forme de l’eau
Guillermo del Toro

La Ballade de Buster Scruggs
Joel Coen, Ethan Coen

Summer of 84
François Simard, Anouk Whissell, Yoann-Karl Whissell

L’Île aux chiens
Wes Anderson

Sans un bruit
John Krasinski

Bird Box
Susanne Bier

Deadpool 2
David Leitch

Bad Samaritan
Dean Devlin

Game Night
Jonathan Goldstein, John Francis Daley

La Malédiction Winchester
Michael Spierig, Peter Spierig

Ghostland
Pascal Laugier

La nuit a dévoré le monde
Dominique Rocher

 

CHOP 10

Gaston Lagaffe
Pierre-François Martin-Laval

Brillantissime
Michèle Laroque

Les Aventures de Spirou et Fantasio
Alexandre Coffre

Taxi 5
Franck Gastambide

Guardians of the Tomb
Kimble Rendall

En eaux troubles
Jon Turteltaub

Evasion 2
Steven C. Miller

Vanessa

TOP 5

Ghostland
Pascal Laugier

Perfect Sense (2011)
David Mackenzie

Mutafukaz
Run & Shojiro Nishimi

Détective Dee 3
Tsui Hark

Bird Box (2018)
Susanne Bier

 

Michael

TOP 6

Hérédité 
Ari Aster

Summer of 84
Anouk Whissell, François Simard, Yoann-Karl Whissell

Mutafukaz
Run, Shōjirō Nishimi

Deadpool 2
David Leitch

Zombillénium
Arthur de Pins, Alexis Ducord

Santa & Cie
Alain Chabat

CHOP 6

The predator
Shane Black

Venom
Ruben Fleischer

Rampage
Brad Peyton

Black Panther
Ryan Coogler

Mom and dad
Brian Taylor

American Nightmare 4
Gerard McMurray

Laisser un commentaire